Le Fonctionnement D'Une Centrale Nucleaire

Le Fonctionnement D'Une Centrale Nucleaire

LE FONCTIONNEMENT DES CENTRALES NUCLEAIRES Sommaire: 1.Introduction 2.Histoire 3.Uranium 4.Fission nuclaire 5.Fonctionnement dune centrale nuclaire 6.Inconvnients 7.Avantages 8.Conclusion 1. INTRODUCTION La production mondiale dlectricit dans le monde par le nuclaire est de 16 %. La principale source dnergie

lectrique dans le monde reste le thermique flamme, ce qui est mauvais pour latmosphre (missions de CO2). Le 16 mai 2007, 437 racteurs nuclaires sont en fonctionnement dans le monde. Trente centrales sont en cours de construction, soit un gain de 6 %. Le nuclaire est une nergie en dveloppement dans le monde, tout particulirement en Asie. Le nuclaire chinois ne produit pour le moment que 2 % de son lectricit (les centrales au charbon sont massivement utilises). Mais le nuclaire chinois est en phase de dveloppement intensif. Ainsi, en plus de ses onze racteurs oprationnels, quatre sont en construction et onze autres plannifis pour le reste de lanne 2007.

La centrale nuclaire la plus proche de notre domicile est la centrale nuclaire du Bugey, sur la commune de Saint-Vulbas (01). Ce site nuclaire occupe une superficie de 100 hectares (plusieurs problmes ont eu lieu en raison de la canicule de 2003). 2.HISTOIRE Le 27 juin 1954, la premire centrale nuclaire civile fut connecte au rseau lectrique Obninsk en Union sovitique, avec une puissance de production lectrique de 5 Mgawatts. En 1956, plusieurs centrales nuclaires furent amnages en France, en Angleterre et aux tats-Unis. En 1957, les travaux de construction du premier racteur un usage civile en France (EDF1) dmarrrent la centrale nuclaire de Chinon. La puissance nuclaire mondiale a augment rapidement au fil des annes, slevant plus de 1 Gigawatt (GW) en 1960. Ds 1970 elle atteint les 100 GW et la fin des annes 1980, les 300 GW. Depuis, la capacit a augment beaucoup plus

lentement, allant jusqu 366 GW en 2005. Entre 1970 et 1990 taient rajouts plus de 5 GW par an. Plus des deux tiers des centrales nuclaires commandes aprs janvier 1970 ont t annuls. Pour cause : les cots conomiques croissants, dus aux dures de construction de plus en plus longues, ont rendu le nuclaire moins comptitif dans les annes 1980 et 1990. Par ailleurs, dans certains pays les risques daccidents nuclaires et les problmes des dchets radioactifs, ont conduit certains pays renoncer lnergie nuclaire. 3.URANIUM A l'tat pur, l'uranium solide est un mtal radioactif gris et blanc (voire argent) qui rappelle la couleur du nickel. Il est dur et trs dense. De plus, l'uranium est l'atome le plus lourd (qui contient le plus de nuclons) prsent naturellement sur la Terre.

Aprs son extraction, le minerai duranium est broy, trait, affin et dans certain cas, enrichi avant de servir la fabrication de combustible nuclaire. Lexploitation de luranium comporte certains atouts, comme les revenus de lexportation et la cration demplois. Cependant, les effets ngatifs de lexploitation sur lenvironnement, lconomie et la sant lemportent sur ses avantages. Luranium est dangereux, lorsquil se dsintgre, il met de lnergie et se transforme en substances diverses qui se dsintgrent leur tour en produisant de lnergie radioactive. Ces matires mettent des radiations de faible intensit capables de pntrer les cellules et de modifier les molcules ncessaires un fonctionnement normal. C'est ce qui pose le risque le plus important pour la sant. 4.Fission nuclaire Une centrale nuclaire est avant tout une centrale thermique. Il s'agit de transformer une nergie calorifique (chaleur) libre par le

combustible (uranium enrichi) en nergie mcanique (mise en mouvement d'une turbine), puis en nergie lectrique (grce un alternateur). Dans une centrale thermique classique, la chaleur provient de la combustion du charbon ou du fioul. Dans une centrale nuclaire, elle provient de la fission de l'uranium. La principe de la fission : Un noyau d'uranium 235 est bombard par un neutron. Ce choc va rendre le noyau d'U 235 instable qui va se rompre en deux nouveaux noyaux : c'est la fission. Cette raction libre beaucoup d'nergie sous forme de chaleur. De nouveaux lments apparaissent, on les appelle "produit de fission". En plus de ces lments, des neutrons sont librs. Les neutrons librs vont pour la plupart aller frapper d'autres noyaux

d'uranium qui, leur tour, vont se rompre en librant d'autres neutrons : c'est la raction en chane. 5.LE FONCTIONNEMENT DUNE CENTRALE NUCLEAIRE A/ Description Une centrale nuclaire regroupe lensemble des installations permettant la production dlectricit. Elle comprend plusieurs tranches, chaque tranche correspondant un groupe dinstallation conu pour fournir une puissance lectrique donne ( 900Mwe; 1300MWe.). Une tranche comprend gnralement : Le btiment racteur, une enceinte tanche qui contient le racteur nuclaire, les gnrateurs de vapeur (3 ou 4 selon la gnration), un prssuriseur, une partie dun circuit deau secondaire et le circuit deau primaire.

le btiment salle des machines, qui contient principalement : une ligne d'arbre comprenant les diffrents tages de la turbine vapeur, lalternateur et le condenseur. Des btiments annexes qui contiennent notamment des installations diverses ncessaires au fonctionnement du racteur nuclaire et la maintenance des gnrateurs diesel de secours; Un arorfrigrant atmosphrique, ou simplement une station de pompage pour les tranches dont le refroidissement utilise l'eau de mer ou de rivire. Les autres installations de la centrale lectrique comprennent : Un ou plusieurs postes lectriques permettant la connexion au rseau lectrique par l'intermdiaire d'une ou plusieurs lignes

haute tension lectrique, ainsi qu'une interconnexion limite entre tranches; Un btiment administratif.... Centrale B/ Fonctionnement Luranium est enferm lintrieur de gaines mtalliques tanches. Cest dans ces gaines que se produit la fission duranium. L'eau dans le

coeur se rchauffe au contact de ces lments combustibles. Cette eau, la sortie de la cuve, cde sa chaleur l'eau d'un second circuit, par l'intermdiaire d'un gnrateur de vapeur. Une fois refroidie, elle retourne dans le coeur l'aide d'une pompe. Cette eau est chauffe 320C et est maintenue une pression de 155 atmosphres afin de rester l'tat liquide. Dans le gnrateur de vapeur, l'eau du circuit secondaire se transforme en vapeur au contact des tubes parcourus par l'eau 320 du circuit primaire. Cette vapeur fait tourner une turbine qui entrane un alternateur. A la sortie de la turbine, la vapeur se transforme en eau dans le condenseur, avant d'tre renvoye au gnrateur de vapeur. De l'eau en provenance de l'arorfrigrant traverse le condenseur par des milliers de tubes. La vapeur en provenance de la turbine se condense au contact de ces tubes froids. L'eau contenue dans ces tubes va se rchauffer d'une dizaine de degrs : cette eau tide (30-35) est refroidie par le courant d'air dans l'arorfrigrant avant de repartir vers les tubes du condenseur. Un panache de vapeur d'eau gnre par la diffrence de temprature entre l'air et l'eau s'chappe de la tour de refroidissement.

Centrale de Bugey Racteur eau bouillante: 1.Barre d'arrt d'urgence 2.Barre de contrle 3.Assemblage combustible 4.Protection biologique 5.Sortie de vapeur 6.Entre de l'eau 7.Protection thermique 6.Arguments en dfaveur des centrales nuclaires -problmes de scurit de la centrale face aux tremblements de terre -il faudrait exiger la fermeture des sites dangereux ou restaurer

en urgence la rsistance des installations -dangers associs la possibilit de sabotages et de vols pendant les transports - un rchauffement climatique perturberait le fonctionnement des centrales en priode de canicule (exemple t 2003) -mission de plusieurs maladies comme la lgionelle -en 1986, laccident de Tchernobyl a eu un impact dsastreux (rgion entirement inhabitable et dinnombrables victimes) - les dchets, quils soient issus de dchets technologiques solides (boues radioactives) ou de produits de fission se caractrisent par lintensit des radiations mises, et de leur dure de vie (de courte longue) - le stockage des dchets toxiques reste problmatique, leur nombre saccrot - les dchets hautement radioactifs renferment des cendres et des rsidus issus des combustibles irradis en racteurs : ces dchets concentrent 90 % de la radioactivit

- ils perdent progressivement leur radioactivit sur des dizaines de milliers dannes !!! - de plus la question des dchets nuclaires va encore saggraver vers 2010 avec le dmantlement programm en France des centrales aujourdhui en activit car les centrales des annes 1970 arriveront en fin de vie ! - il faut rappeler que la dose maximale dirradiation sans risques pour un homme est en France 5 fois suprieure celle des normes internationales 7 Arguments en faveur des centrales nuclaires -les centrales nuclaires peuvent produire des grandes quantits dlectricit bas prix et sans pollution directe

- le nuclaire permet de produire de llectricit peu coteuse et ce, sans polluer latmosphre -environ 75 % de llectricit produite en France est dorigine nuclaire, celle-ci reprsente 50 % de notre nergie consomme : la diffrence est exporte -la consommation lectrique augmentant sans cesse depuis 30 ans, seul le nuclaire peut pour linstant subvenir nos besoins

-le nuclaire peut simposer comme la premire alternative au ptrole - laugmentation des centrales nuclaires permettrait dviter une grande crise dapprovisionnement, afin dviter les coupures lectriques grande chelle. - grce une nouvelle gnration de centrales nuclaires (2020) la sret sera amliore, la production des dchets radioactifs vie longue sera rduite 8.Conclusion

lindustrie nuclaire est un poids lourd public et commercial, justifi par un choix politique dindpendance nergtique mis en place aux lendemains des premiers chocs ptroliers. grce la comptitivit du nuclaire, EDF est le premier exportateur europen dlectricit le programme nuclaire franais est respect et admir des tats-unis et du monde entier EDF gre 58 centrales nuclaires en France

Recently Viewed Presentations

  • The National Learning Center welcomes you to…

    The National Learning Center welcomes you to…

    10 USC Chapter 58 - 1142 Requirement. DoD Policy DODI 1332.35. OPNAV 1900.2C. NAVADMIN 260/16. Today's Objectives. ... So before we get into the law, let's see what you all know by looking at TSM categories and the time lines...
  • Photographs of West Virginia Outcrops by County Marion

    Photographs of West Virginia Outcrops by County Marion

    Quadrangle: Fairmont East. Location Info: Valley Falls State Park. Rock Formation(s): Pennsylvanian Conoquesnessing Sandstone (Pottsville) Strike/Dip (in degrees): Horizontal, but dip of crossbedding is about 20. Comments: View shows side and top of crossbedding in sandstone that is partly conglomeratic....
  • Chapter 28

    Chapter 28

    Chapter 29. The popular postwar philosophy, existentialism: was led by Jean-Paul Sartre and Albert Camus, held that engagement, commitment, responsibility, and friendship are all possible and desirable in a world that is absurd, split over the relevance of Marxism, explored...
  • Developing funding models to support high quality care

    Developing funding models to support high quality care

    Professor Ric Marshall, Consultant on ABF Systems . Independent Hospital Pricing Authority - 21MAR12. TOWARDS AN ABF PRICING FRAMEWORK AND A NATIONAL EFFICIENT PRICE
  • Organic Chemistry - Belle Vernon Area School District

    Organic Chemistry - Belle Vernon Area School District

    Writing e- configurations : we use orbital notation & e- config. Notation. Principal QN = n 2n2 = # e-'s in an e- shell. Try the configurations for Na, O, Fe, and Xe. Try the orbital notation (orbital diagrams) for...
  • In The End, Jesus Wins! Revelation 22:12-13 12

    In The End, Jesus Wins! Revelation 22:12-13 12

    Revelation 21:4-5 4 and He will wipe away every tear from their eyes; and there will no longer be any death; there will no longer be any mourning, or crying, or pain; the first things have passed away." 5 And...
  • Banner

    Banner

    Cutline. Information below a picture which describes it. Ears. Space at the top of the front page on each side of the newspaper's nameplate. Usually boxed in with weather news, index to pages or an announcement of special features. Filler.
  • Welcome Back!

    Welcome Back!

    Welcome Back! Today you may sit wherever - next class there will be a seating chart. Make sure you're in the right place. Check your schedule - this is room F240 (US History)