Introduction à la linguistique appliquée

Introduction à la linguistique appliquée

Introduction la linguistique applique Que nous disent les recherches? En quoi peuvent-elles nous aider? Nadine de Moras [email protected] Le jeudi 9 mai 2019 Plan Quelques dfinitions Introduction: survol des conditions en L1 (milieu majoritaire) Apprendre une langue (L2) dans un autre pays Lien entre oral et crit Apprentissage du vocabulaire Lien entre vocabulaire et grammaire Le modle bas sur lusage: la frquence Applications des recherches lenseignement Exemples dactivits

Les erreurs frquentes des enseignants ( viter) Conclusion Quelques dfinitions Un item: un reprsentant dune catgorie. - Exemple: catgorie abstraite : les mots en tion sont fminins. Il y a 1865 items (mots en tion) dans cette catgorie dont un seul item (ici mot/nom) masculin : le bastion. L1: langue maternelle: langue que lenfant apprend de son entourage (dau moins un parent). L2: langue trangre, langue seconde, autre langue apprise que la langue maternelle. Francophone majoritaire: francophone qui vit dans un pays/une rgion o le franais est la langue parle (Franais vivant en France). Francophone minoritaire: francophone qui parle le franais lcole ou la maison, mais une autre langue le reste du temps. -Exemple: les Franco-ontariens parlent franais la maison et langlais dans leur vie quotidienne.

Conditions dapprentissage Conditions intrieures communes tous les locuteurs Parties de la parole dans le cerveau Organes de la parole (larynx, cordes vocales, palais, nez, langue) Conditions individuelles QI, Type dintelligence (auditive, visuelle) Motivation, stratgies dapprentissage, intrt Exprience avec la langue, avec dautres langues Conditions extrieures

Nombre dheures de pratique, rptitions Niveau de lenseignement par rapport celui de lapprenant Mthodes denseignement, qualifications des enseignants Conditions favorisant lapprentissage Conditions dapprentissage en franais L1 (francophones majoritaires) Les enfants L1 ont eu plus de 20 000 heures de pratique orale entre la naissance et lge de 6 ans. Ils arrivent lcole en maitrisant dj la langue orale (les registres, la prononciation, le vocabulaire de base, etc.). Les enfants L1, apprennent dabord parler, et ensuite crire. Quand ils apprennent crire, ils apprennent dabord faire le lien entre les phonmes (sons) et les graphmes (lcriture). Lcole et les cours de franais permettent de raffiner la langue et de perfectionner certaines comptences linguistiques (lecture

de de genres littraires, comprhension de lcrit, analyse de texte, duvres, lorthographe, la grammaire ) partir dune fondation dj prsente (la matrise de la langue orale). Apprendre une L2 dans un autre pays Lorsque les enfants L2 arrivent lcole, ils ont souvent eu la moiti du nombre dheures (et mme moins) que les enfants francophones majoritaires. Les situations dacquisition sont diffrentes; ils ne matrisent pas la langue comme les natifs majoritaires. Sils maitrisent la langue orale, elle est limite tous les niveaux : vocabulaire, registres de langue, grammaire... La langue (le franais) est souvent influence par la langue du pays (langlais au Canada anglophone). Il semble quils maitrisent la langue, mais on voit que cette matrise est limite, avec des erreurs de genre (la problme), de conjugaison (il a mouru), ou de pronom (il parle lui), que ne feraient jamais des francophones majoritaires.

La langue crite est problmatique si la langue orale nest pas (ou moins bien) maitrise, et si le vocabulaire est limit. Lien entre phonmes et graphmes (1) Les apprenants qui nentendent pas la diffrence entre e, , et ne prononcent pas correctement ces phonmes, peuvent crire rgarde au lieu de regarde, ou jai au lieu de je. Les apprenants qui nentendent pas la diffrence entre u et ou et ne prononcent pas correctement ces phonmes peuvent crire dbout au lieu de dbut. Sils prononcent les consonnes finales muettes, et prononcent par exemple le t final de navet, ils risquent dcrire navette. La consonne finale de Danielle est plus longue que dans Daniel, et la consonne finale de travaille est plus longue que dans travail. Des non-natifs nentendent pas ces diffrences subtiles, et ne connaissent pas aussi bien les noms propres. Ils peuvent donc confondre Daniel et Danielle.

Lien entre phonmes et graphmes (2) Il faut sassurer dabord que les apprenants entendent les diffrences. Il faut ensuite travailler le lien phonme-graphme cause de linterfrence du systme graphophontique de la langue du pays (anglais au Canada). Deux S se prononcent toujours /s/: basse, bosse, messe. En position finale, on ne le prononce pas: le dos. En position initiale, il se prononce /s/: salut. Entre une consonne et une voyelle il se prononce /s/: pense, immersion. Entre deux voyelles, S se prononce /z/: base, raison, visage. En liaison, le s se prononce /z/: les_(z)amis Conclusion: S se prononce toujours /s/ sauf entre deux voyelles crites (base) ou prononces (liaisons: les amis = /le za mi/). Lien entre phonmes et graphmes (3)

Lexemple du E (e, , , ) Si on sait que -E (plus 2 consonnes plus e caduc) se prononce // (messe) -E (plus 2 consonnes plus autre voyelles) se prononce /e/ (essai) cela aide lcriture et aux conjugaisons. -coutez appelle, appelons . Entendez-vous e ou ? -Si vous entendez ou (// ou /e/), il y a deux consonnes. -Si vous entendez e (//), il ny a quune consonne. -Sil y a 2 consonnes, il ny a pas daccent (reste, belle, est, appelle). Enfin, si lon sait que laccent circonflexe remplace une lettre ancienne, en particulier un S, cela aide se souvenir de lorthographe. Si lon parle anglais, on peut trouver des quivalents avec S. Anctre (ancestor), bte (beast), chteau (castle), conqute (conquest), cte (coast), fort (forest), hpital (hospital), htel (hostel), ptes (pasta), pt (paste), rtir (to roast), tempte (tempest). Aot (August) et le (isle) nont plus daccent circonflexe depuis la rforme (2009). Donc: pourquoi ne peut-on pas crire appellons, applle, hopitl ?

Lien entre vocabulaire et grammaire En milieu majoritaire, on peut tudier les conjugaisons et les accords du participe pass quand on a assez de vocabulaire, quand on connat dj les verbes et leur prononciation. Il faut donc tudier la grammaire avec le vocabulaire, un item la fois. On travaille un verbe (sens, prononciation). Par exemple, si on voit les conjugaisons dun verbe, on les voit dans une phrase, ce qui permet damliorer le vocabulaire, de voir le verbe en contexte, et surtout de pouvoir utiliser le verbe correctement dans une phrase. Si les enfants ne connaissent pas le vocabulaire, il est peu utile dtudier la grammaire isolment, parce quelle reste trop abstraite. Si on enseigne la grammaire de faon isole, les apprenants auront plus de mal maitriser la rgle, et feront des erreurs en utilisant la rgle dans une structure. Le modle bas sur lusage: la frquence

Le cerveau stocke les informations daprs la frquence, et cre un systme de probabilits. En milieu naturel, lenfant apprend un mot avec ses caractristiques linguistiques (phontiques, grammaticales, lexicales, orthographiques). Par exemple pour les verbes (sujet, COD, temps, mode, voix active), Verbe FALLOIR: il impersonnel, le plus souvent au prsent + infinitif ou subjonctif = il faut partir Nombreuses rptitions items stocks en mmoire. Une fois suffisamment ditems stocks dans la mmoire long terme cration de catgories abstraites (matrise dune rgle). Pour lacquisition des conjugaisons des verbes, il faut avoir entendu, remarqu, et pratiqu les conjugaisons de centaines de verbes. Le Modle Bas sur lUsage Prdictions

Il existe 1865 noms en tion avec un seul nom masculin: le bastion. Il existe 9 noms en tice, dont 4 masculins et 5 fminins; 3 sont trs rares et 3 sont assez rares. un armistice, un interstice, un solstice, un statice (herbe) une adventice (plante), une natice (mollusque), une injustice, une justice, une notice. Il sera ainsi beaucoup plus facile dapprendre le genre des noms en tion que celui des noms en tice. 12 Exemples Une fois que le locuteur a appris les noms suivants avec leurs proprits phontiques, smantiques et syntaxiques Un acide, un arachide, le bolide, le druide, le fluide, le gnocide, le glucide, un homicide, le lipide, le liquide, le pesticide, le solide, le strode, le suicide, le vide Son cerveau cre une catgorie abstraite les noms en ide sont

masculins. Une fois que le locuteur a appris les noms suivants avec leurs proprits phontiques, smantiques et syntaxiques Une altitude, une amplitude, une aptitude, une attitude, la certitude, la dsutude, une exactitude, la gratitude, une habitude, une inaptitude, une incertitude, une ingratitude, une inquitude, la lassitude, la latitude, la longitude, la magnitude, la multitude, la solitude Son cerveau cre une catgorie abstraite les noms en itude sont fminins. Gnralisations Tendance naturelle gnraliser une rgle ( partir des informations enregistres) : on applique la rgle la plus frquente aux cas les moins frquents (surgnralisation). La plupart des verbes prennent lauxiliaire avoir aux temps composs. Jai vu, tu as vu, il a su, elle a mang, nous avons fini, ils ont compris

Liste restreinte de verbes avec lauxiliaire tre. Arriver, venir, natre etc. + verbes pronominaux. Elle est arrive, je me suis ennuye. Cest pourquoi il faut travailler une seule structure la fois, pour laisser le cerveau faire son travail naturellement et facilement. Si on voit plusieurs structures en mme temps, et des exceptions, le cerveau narrive pas extraire les informations. Apprentissage du vocabulaire Pour apprendre un nouveau mot (vocabulaire actif) il faut Lavoir remarqu (avoir fait attention au nouveau mot) ; En comprendre le sens ; Lavoir vu utilis en contexte dans une phrase (et pas de faon isole) ; En avoir une mmoire auditive pour savoir le prononcer ; En avoir une mmoire visuelle pour savoir lcrire ;

Lavoir entendu ou lu de nombreuses fois (entre 10 et 20 fois) ; Lavoir pratiqu dans des exercices, et prfrablement des exercices de communication authentique. Exemple - une boule En hiver, les enfants aiment jeter des boules de neige. On met des boules sur larbre de Nol. La Ptanque est un jeu de boules du Sud de la France. Magic 8 Ball est la boule magique qui rpond toutes vos questions. Implications pour lenseignement (1)

Les explications de rgles aident un peu, mais pas beaucoup. Les apprenants continuent faire des erreurs mme sils connaissent la rgle; ou bien, ils mlangent les rgles. Mme des rgles qui paraissent simples (s du pluriel), ne sont pas acquises facilement. Le cerveau fonctionne difficilement en termes de rgles abstraites conscientes, mais plutt sous formes de rgles inconscientes . On veut que les apprenants puissent parler et crire de faon automatique , avec le minimum de fautes. Pour maximiser les efforts de tous, il est prfrable daller dans la mme direction quun apprentissage naturel . Comprendre le fonctionnement de lacquisition naturelle aide mieux enseigner. Pour la grammaire, la lecture et lexposition naturelle aux rgles grammaticales crites sont particulirement utiles. Implications pour lenseignement (2) 1. Accroitre la banque de donnes de vocabulaire de lapprenant, avant

denseigner les rgles de grammaire. 2. Travailler la prononciation et la reconnaissance de la prononciation -ail/aille; -eil/-eille (plus long). Exemple: pour ltude du genre, enseigner des mots de la mme catgorie - des mots masculins en -ail: le travail, le rail, le portail - des mots masculins en -eil: le sommeil, le rveil, un orteil - des mots masculins en -euil: un il, le seuil, le cercueil - Ensuite faire des dictes avec ces mots, demander aux lves de faire des phrases avec les nouveaux mots. - Une fois que les lves semblent avoir acquis les structures (genre et criture des mots en -ail, -eil, -euil), faire un exercice avec repre des erreurs. 3. Une fois quune structure est dfinitivement acquise, on peut enseigner une autre structure, ou les exceptions de cette structure. Implications pour lenseignement (3) faire Voir la rgle la plus frquente

Enseigner les items individuels constituant une rgle, plutt que la rgle abstraite. Voir une rgle la fois. Commencer par une exposition passive: reconnaissance. Fournir de trs nombreuses rptitions. Activits diffrentes (rptitions) viter de voir des rgles contraires.* Une fois la rgle frquente acquise (auxiliaire avoir), voir la rgle moins frquente (tre).*

Exemple Lauxiliaire avoir au pass compos.* Jai mang; tu as dans; il a achet Seulement auxiliaire avoir + verbe en ER* (+ verbes ncessaires pour communication en classe). Montrer des images avec des phrases, et les dire haute voix. Demander aux lves de commenter les images. Donner une liste de verbe avec les mmes structures (verbes en -ER avec lauxiliaire avoir). Demander de crer en groupe une

petite histoire. Implications pour lenseignement (4) viter Consquence Donner des rgles abstraites On napprend pas avec des rgles Faire de longues explications Ne sert rien, napprennent pas

Voir trop la fois Les lves napprendront pas Ex: enseignement du P.C. tre et avoir Confusion des rgles Voir trop vite (une rgle, un exemple) Les lves ne lapprendront pas Voir les exceptions avec les rgles Ils se souviennent de lexception et pas de la rgle ! Les erreurs frquentes des enseignants (1) 1. Voir chaque composante linguistique de faon isole (seulement la grammaire, seulement le vocabulaire). On prsente seulement du vocabulaire et on demande de lutiliser. On fait seulement de la grammaire, sans contexte, sans structure entire (dans des phrases entires, avec vocabulaire). Rsultats: le vocabulaire est mal utilis, la structure est bancale et la grammaire nest pas utilise correctement non plus. Lacquisition spare de chaque lment est laborieuse et fautive.

2. Se lancer dans des explications / exercices sans fondations. Les enfants ne comprennent pas les pronoms (il, ils), ne savent pas lordre des pronoms. Les enfants ne comprennent pas les groupes syntaxiques (groupe nominal: article, nom, adjectif). Les enfants confondent les rgles (S du pluriel des noms et S des conjugaisons verbales) Les enfants ne maitrisent pas la grammaire loral. Les enfants nont pas assez de vocabulaire pour matriser une rgle. Les erreurs les plus frquentes (2) 3. Donner des rgles abstraites avec terminologie non matrise. On forme le prsent en ajoutant les suffixes e, es, e... au radical. 4. Faire de longues explications et voir trop la fois.

Enseignement du pass compos avec tre et avoir; on prsente plusieurs groupes de verbes (1er groupe, 2e groupe, 3e groupe). Rsultats: tout est mlang (groupes de verbes, personnes) 5. Voir les exceptions avec les rgles. Les accords des participes passs et les exceptions. Je les ai vues. Rsultats: les apprenants se souviennent de faire laccord avec le COD Elle les voient. 6. Brler les tapes (au moins 10 tapes) et aller trop vite Expliquer une rgle puis demander aux enfants de former leurs propres phrases. (Exercices de communication avant les 9 tapes prparatoires). Les erreurs les plus frquentes (3)

7. Mauvaise comprhension ou application du cadre (CECR) On se concentre sur les objectifs atteindre, sans passer par les tapes ncessaires pour atteindre ces objectifs. 8. Lenseignement est trop thorique (pas assez dexemples). 9. On sous-estime le temps, les rptitions et les tapes ncessaires. - On demande aux apprenants de faire certaines tches quand chaque tape est insuffisante et ne permet pas une construction en chafaudage. Rsultats: les apprenants narrivent pas apprendre et matriser les nouvelles structures. Le processus est lent, laborieux et dcevant. tape 1(a): Prsentation de la structure: dcouverte Exemple de verbe + structure + vocabulaire: manger de la, du, de l, des La petite fille a mang de la pizza.

Le bb a mang de la pastque. Le petit garon a mang du brocoli. Les enfants ont mang des fruits. tape 1(b): prsentation de la structure: Exercices avec rptitions (ancrage) Chaque personne de la classe dit ce quelle a mang (1e personne, partir dune liste de vocabulaire de la nourriture. Hier jai mang - de la soupe, de la viande (fminin) - du poisson, du poulet (masculin) - des lgumes, des fruits (pluriel) Ensuite, le voisin/la voisine dit une autre personne ce que sa voisine a mang (pour pratiquer la 3e personne): Ex: Hier, Rebecca a mang des tomates et des petits pois, et toi quas-tu mang? Pour le dessert, elle a mang de la glace, du gteau... Etc. jusqu ce que les conjugaisons soient apprises, les verbes bien prononcs, et jusqu ce que ce soit facile pour tout le

monde de faire ces phrases sans regarder ses notes. tape 1 (c): Rptitions varies Voir le vocabulaire de la nourriture, avec les verbes (manger du riz, des ptes). Pour que les rptitions ne soient pas ennuyeuses 1. On change les exercices, on apporte des objets (et des jeux). Cela dpend de comment on prsente les informations. Les exemples peuvent consister choisir les aliments prfrs faire semblant de prparer, manger, acheter 2. On peut demander aux enfants de dessiner leur nourriture prfre, ou de faire des collages et dcrire ct / au-dessous des phrases entires. 3. On peut apporter de la nourriture en plastique, mimer des objets, des verbes et la classe fait une phrase entire en utilisant la structure tudie + le nouveau vocabulaire. Marie a mang des fruits. John a mang un hamburger. 5. On peut en profiter pour faire une petite leon sur la nourriture saine (les fruits et lgumes) et la nourriture viter (bonbons, sucreries). 6. On passe alors un autre verbe.

tape 2 : Exercices passifs (centrs sur la forme) Soulignez les verbes au pass compos. Jai prpar mon djeuner. Tu as cach ses chaussures. Il a jou aux cartes. Elle a cach le livre. Ils ferment la porte. Vous avez regard la tl. Vous avez oubli votre livre. Elles terminent leurs devoirs. Jai ferm la porte. Ils jouent au ballon. Tu as oubli ton sac. Il cache les cadeaux de nol.

Ils prparent les valises. Ils ont prpar le repas. Nous regardons la tl. Ils ont jou au ballon. Elles ont regard un film. Nous avons ferm la porte. tape 3. Exercices actifs faciles Terminez les phrases suivantes Jai prpar_________________________Tu as cach______________________________ Il a jou___________________________ Nous avons ferm___________________________ Elle a cach________________________ Ils ont prpar______________________________ Vous avez regard__________________ Jai ferm______________________________

Ils ont jou________________________ Elles ont termin____________________________ Tu as oubli________________________ Elle a prpar______________________________ Il a cach_________________________Ils ont oubli ___________________________ Vous avez oubli_____________________ Elles ont achet ___________________________ Elles ont regard______________________ Jai parl ___________________________ tape 4. Exercices actifs plus difficiles en dernier Trouvez le verbe qui manque au pass compos. Plusieurs verbes sont possibles. 1. J_______________________ mon djeuner. 2. Il _____________________ le livre, car elle ne veut pas tudier. 3. Tu _____________________ ses chaussures.

4. Tu ___________________ ton portable dans la voiture. 5. Il _______________________ aux cartes. 6. Il __________________ les affaires des enfants. 7. Nous _______________________ la porte cl. 8. Vous _______________________ la tl. 9. Elles ___________________ leurs devoirs. 10. Ils _________________________ le repas. 11. Elles ______________________ un film dhorreur. 12. Nous _____________________ le match de football. tape 5. Communication authentique Dernier exercice: communication orale Racontez votre voisin-e ce que vous avez fait hier, le week-end dernier, partir des verbes suivants. Si on ne donne pas de listes de verbes, ils vont tenter dutiliser des verbes avec des conjugaisons quils ne connaissent pas. Une fois quon a vu les conjugaisons des verbes en er, on voit les verbes du 2e groupe, puis du 3e groupe, puis les exceptions.

Une fois que tous les groupes et exceptions ont t vus, seulement ce moment-l on peut faire des exercices de communication spontane: racontez ce que vous avez fait lt dernier. Si les apprenants font des activits de communication authentique trop tt (avant davoir fait des exercices dcoute, didentification; des exercices passifs), et nont pas eu assez de rptitions: 1. ils narriveront pas (ou avec difficults) faire lexercice; 2. ils feront de nombreuses erreurs; 3. ils utiliseront une autre langue pour combler les lacunes (anglicismes), 4. lapprentissage ne se fera pas en profondeur (il sera superficiel). Conclusion (1) En milieu majoritaire, les enfants bnficient dune pratique intensive de la langue. Ce nest pas le cas dans des coles franaises en pays non francophones. La frquence et la rptition sont la base de lapprentissage. Avec des heures de pratique restreintes lcole, il faut

compenser ce manque de rptition, avec des exercices et activits qui recrent artificiellement cette exposition la langue. Il est important de fournir des rptitions des items, et des structures pour que lapprentissage se fasse naturellement (comme en L1), et que le cerveau crent des catgories abstraites. Il faut beaucoup de rptitions pour chaque item; et un grand nombre ditems pour obtenir une banque de donnes complte. Conclusion (2) Il vaut mieux prsenter une rgle simple, et fournir beaucoup dexemples et de pratique, plutt que de longues explications. Il vaut mieux prsenter une rgle la fois, et viter de prsenter trop explications. On verra les exceptions plus tard. Il faut un trs grand nombre de rptitions pour maitriser la grammaire. Les lves doivent voir, entendre et rpter la mme chose des centaines de fois.

Mme les rgles les plus simples (s pour le pluriel, e pour le fminin) demandent beaucoup de pratique. Les lves doivent travailler des stratgies de rflexion, se poser toujours les mmes questions, faire, refaire des dictes et des exercices avant que cela devienne automatique. Les fondations de la langue (au primaire) sont les plus importantes, mais aussi celles qui prennent beaucoup de temps tablir. Faire pratiquer la langue en dehors de lcole Proposer des activits agrables en dehors de lcole: demander dcouter des chansons, de regarder des dessins anims, films et noter ces activits comme devoirs (sinon personne ne le fait). Faire des activits incluant danse et chant (pour pratique orale et prononciation). Dans des exercices nots on peut demander de remplir les blancs lors dun dialogue sur YouTube, ou dun petit film (activits dcoute et de prononciation). Proposer des activits qui encouragent la dcouverte et lautonomie (lire des bandes dessines, regarder des vidoclips, etc.). Impliquer les familles (si possible): expliquer le rle de lexposition la langue, et le rle de la pratique et de la rptition.

Rcompenses (si possible) pour les enfants qui ont lu, cout le franais, regard un film avec preuve dapprentissage. Exemple: en lisant Le bossu de Notre Dame jai appris les mots bossu, laid, une sorcire, une amulette, une gargouille, un espion, le bcher, perscuter Faire des changes entre classes du mme ge pour des communications authentiques, et encourager les changes en dehors de la classe. La lecture dveloppe le vocabulaire et lcriture, les chansons et les films le vocabulaire oral, la comprhension orale et la prononciation. Les activits demandes correspondent aux besoins des apprenants. Mot du jour: qui a appris un nouveau mot, et comment lavez-vous appris? Plus les lves pratiquent la langue en dehors de lcole plus ils amliorent la langue, leurs connaissances culturelles, mais aussi leurs comptences gnrales car la langue est la base de tous les autres apprentissages (mathmatiques, etc.).

Recently Viewed Presentations

  • The colorimetric estimation of inorganic phosphate

    The colorimetric estimation of inorganic phosphate

    The Colorimetric Estimation of Inorganic Phosphate. A phosphate, an inorganic chemical, is a salt of phosphoric acid. It consists of one central phosphorus atom surrounded by four oxygen atoms in a tetrahedral arrangement. The phosphate ion carries a negative three...
  • OXYGEN THERAPY in a Bottle - Oxyrich

    OXYGEN THERAPY in a Bottle - Oxyrich

    Oxyrich is produced in Australia without the use of chemical salts or other compounds. The manufacturing process is Bio Electrical Manufacture (BEM). Oxyrich is an oxygen supplement The sole active ingredient in Oxyrich is dissolved diatomic oxygen molecules. Are there...
  • Family Group: multi-family therapy in schools Mark Griffiths

    Family Group: multi-family therapy in schools Mark Griffiths

    Neil Dawson and Brenda McHugh were 2008 NHS Innovations Award winners for Mental Heath. Morris: Outcomes for 50 families receiving intervention from the MFEC were compared with a control group of 28 who had access to a range of interventions,...
  • Hygiene and Food Safety - Homesciencetges

    Hygiene and Food Safety - Homesciencetges

    Food hygiene -the careful handling of food in a way that will keep it safe and free from all contaminants. Hygiene at diff stages: Purchase of food-Food should be fresh ,good colour and desirable flavour . Avoid food with heavy...
  • Rollback by Reverse Computation - Cornell University

    Rollback by Reverse Computation - Cornell University

    Times New Roman Courier New Default Design Rollback by Reverse Computation Research on Reversible Computation Georgia Tech Time Warp (GTW) Optimistic Synchronization State-Saving Advantages of Reversible Computing Reversing C Programs RCC: Reverse C Compiler Saving Destroyed State Data: The Tape...
  • Assistive Technology 101: An Overview

    Assistive Technology 101: An Overview

    Assistive Technology 101: An Overview. ... Through the use of a computer-based word processing program, Dillon demonstrate his knowledge of grade-level grammar, spelling, and writing objectives with at least 70% accuracy. ... Kurt Johnson ...
  • The Parts of a Plant - Teacher Bulletin

    The Parts of a Plant - Teacher Bulletin

    By : Chris Ban Science Presentation The Plant This is a diagram of a plant. ... The Leaf The leaf includes the vein, the blade,and the petiole. On the lower surface of most leaves are small openings called stomata. As...
  • Greek Art and Archaeology

    Greek Art and Archaeology

    Title: Greek Art and Archaeology Author: Clayton Lehmann Last modified by: Lehmann, Clayton Created Date: 10/5/2005 7:58:12 PM Document presentation format