Forêt et changements climatiques

Forêt et changements climatiques

Forts et changements climatiques Comment nos forts stockent le carbone ? Le changement climatique ? Des faits ! Au niveau mondial, lanne 2016 se classe au premier rang parmi les annes les plus chaudes depuis 1850 (+1,1 C par rapport la priode prindustrielle). Le taux dlvation du niveau marin sest acclr durant les dernires dcennies pour atteindre +3,2 mm/an sur la priode 1993-2010 (+15cm depuis 1900). En France, les vagues de chaleur recenses ont t deux fois plus nombreuses au cours des 34 dernires annes que sur la priode antrieure. Le carbone ? Carbone (C) dioxyde de carbone (CO2)

Conversion CO2= C x 3,66 Le plus important gaz effet de serre dorigine anthropique (utilisation de combustible fossile, changement daffectation des terres) Catalyseur principal de leffet de serre (GIEC 2007) Les rejets annuels mondiaux de CO2 ont progresss de 80% entre 1970 et 2004 Le carbone ? Quatre grands rservoirs : - latmosphre : CO2 gazeux ; - la biosphre : matire organique issue des tres vivants dont la fort ; - locan : calcaire, CO2 dissous ; - le sous-sol : roches, sdiments, combustibles fossiles. Drgls par les missions anthropiques de CO2, les flux entre rservoirs sont dsquilibrs

(notamment combustion des rserves de carbone organique fossile : charbon, ptrole, gaz naturel). Depuis le dveloppement des activits industrielles, les rservoirs terrestres et ocaniques ont absorb la moiti des missions anthropiques. Les missions restantes persistent dans latmosphre, entranant laccroissement des concentrations de GES et donc le rchauffement climatique. Les forts dans tous a? Le seul puits de carbone sur lequel lhomme peut avoir un impact direct : ngatif = dforestation soit missions de CO2 actuellement 12% des missions mondiales positif = gestion soit absorption de CO2 actuellement 19% des missions mondiales " Sur le long terme, une stratgie de gestion durable des forts visant maintenir ou augmenter le stock de carbone en fort tout en approvisionnant la filire bois (grume, fibre et nergie) un niveau de prlvement durable, gnrera les bnfices dattnuation maximum "

(GIEC / IPCC, 2007). En France, la squestration nette de carbone dans la biomasse des forts est estime environ 50 Mt CO2q. par an, soit environ 12 % des missions nationales de GES Le puits de carbone forestier, comment a marche ? Les stocks de carbone des jeunes forts sont en dessous de leur valeur dquilibre ce qui en fait des puits , dans la mesure o elles absorbent le CO2 atmosphrique pour alimenter leur croissance. Ainsi une fort en croissance absorbe plus de carbone quune fort lquilibre... ...Et une fort lquilibre contient un stock de carbone plus important quune fort en croissance

Photosynthse (CO2) Respiration (O2) = carbone absorb Les composantes du puits de carbone forestier Diffrents compartiments Biomasse arienne Biomasse racinaire Sous tage

Litire et sol Et des flux Entrants : photosynthse Sortants : respiration, mortalit, exploitation Le puits de carbone forestier en France 16,9 M dhectares, 31% du territoire 4me superficie dEurope, 1re en volume de bois sur pieds En extension constante, +0,7% par an depuis 1985 En moyenne, 550 t de CO2/ha et + 5,5 t de CO2/ha/an Depuis 1990, on constate que la fort franaise squestre de plus en plus de CO2 (+58% sur la priode 1990-2012)

Une fort gre = 3 effets carbone : les 3S Squestration = carbone absorb par la fort (stock+flux) Stockage = carbone stock dans les produits bois 1 m3 de bois frais stocke 1t de CO2 sur la dure de vie du produit (35 ans pour un bois de sciage)

Substitution = mission de carbone fossile vit par lusage du bois matriaux et/ou nergie Utiliser 1 m3 de bois ronds directement pour la production de chaleur en substitution dnergies fossiles permet dviter lmission de 0,5 tCO2 Utiliser 1 m3 de bois contenu dans le produit fini vite lmission de 1,1 t de CO2 Une fort gre = 3 effets carbone : les 3S Squestration t de CO2/ha Coupes damlioration

Coupe rase Coupe rase Slection, regarnis Stockage Substitution temps Leffet climat de la gestion des forts

Illustration sur la fort Auvergne Rhne Alpes : Pour 486 Mm3 sur pieds : Squestration en fort = 626 Mt CO2 (15% du stock national) + 18,16Mt CO2 /an (15% de labsorption nationale par les forts, 3% des missions CO2 nationales annuelles) Pour 4,9 Mm3 exploits dont 2Mm3 bois duvre : Stockage produits bois= 800 000 tCO2 Et un effet de Substitution de 3 Mt CO2 Attnuer le changement climatique Toute variation de stock de carbone en fort est trs importante au regard du climat : Une perte de 1% du stock C en fort mtropolitaine reprsente environ 17% des missions annuelles nationales (source ADEME 2015) Squestration : optimiser labsorption et la squestration du CO2 en fort

= trouver un quilibre entre volume/hectare et accroissement biologique Stockage : prolonger la squestration carbone dans les produits bois = privilgier des produits longue dure de vie et utilisable en cascade Substitution : conomiser des missions de CO2 = limiter le recours aux matriaux et nergies fossiles non renouvelable par lutilisation du bois Quelle stratgie adopter ? Squestrer : laisser vieillir les forts pour augmenter le stock de CO2 Problme : risques levs face au changement climatique Substituer : utiliser un maximum de bois pour limiter le recours aux nergies et matriaux fossiles Problme : risque sur la capacit de renouvellement des forts (en quantit et en qualit) Chercher la meilleure efficacit carbone : mesurer lefficacit carbone dun cycle forestier

Privilgier des modes de gestion offrant un bon ratio carbone(3S)/ dure de rvolution/ risque changement climatique Faire converger attnuation et adaptation Adapter les forts au changement climatique Les rponses du forestier : Diversifier les essences forestires = diluer le risque Multiplier les tages du peuplement forestier = mlanger les ges et conserver lambiance forestire Diminuer les densits de peuplement = limiter la concurrence entre individus Rduire les ges dexploitabilit = abaisser le temps dexposition aux risques

= grer sa fort ! Agir, cest possible et urgent ! Moins dun tiers de la fort prive est gre avec un document de planification de la gestion, moins de 20% de sa surface est certifie Deux tendances majeures se dgagent ces dernires annes : Labandon de la gestion Lexploitation rentabilit maximale Des lois et rglementations de plus en plus contraignantes Leffet climat des forts valoris son insu (quotas carbone, plan climat) SylvACCTES, des forts pour

demain Une association reconnue dintrt gnral, interface de financement entre : SylvACCTES, des forts pour demain Pour agir localement : le partenariat avec le PNR des Bauges Des enjeux locaux varis : paysages, production de bois doeuvre, biodiversit, protection contre les risques naturels 5 runions de travail pour proposer des solutions concrtes 3 itinraires sylvicoles proposs Agir pour le climat dans les Bauges Itinraire 1 : Irrgularisation des futaies mixtes potentiel de 18 000ha

Itinraire 2 : Renouvellement des futaies rsineuses d'picas Potentiel de 5 000ha Itinraire 3 : Irrgularisation des futaies feuillus et mixtes de l'tage collinen Potentiel de 8 000 ha Itinraire sylvicole T CO2 squestre en fort T CO2 stockes sous forme de produit T CO2 vit par l'usage des produit en matriaux ou nergie Effet carbone total /ha Effet carbone annuel (rapport la dure de rvolution) Note BAP

IT 1 223 63,71 239 525,71 5,84 3 IT2 IT3 258 61 212

531 4,43 2 296 70 277 643 10,72 4 Combien cote le carbone dans les Bauges? Itinraire 1 : Irrgularisation des futaies mixtes = 8/t de CO2

potentiel CO2/ha de 525 tonnes Investissement ncessaire 4 230/ha Itinraire 2 : Renouvellement des futaies rsineuses d'picas = 6/t de CO2 potentiel CO2/ha de 531 tonnes Investissement ncessaire 3 227/ha Itinraire 3 : Irrgularisation des futaies feuillus et mixtes de l'tage collinen = 18/t de CO2 potentiel CO2/ha de 643 tonnes Investissement ncessaire 12 000/ha Rvons un peu exemple avec Annecy Emissions annuelles lies aux activits sur le territoire:

(source : Profil climat du territoire) : 334 000t eqCO2 Soit 590 hectares de fort accompagner annuellement (moyenne 567t CO2/ha) Pour un cot denviron 3 334 000 (moyenne 10/t de CO2) environ 5% des dpenses dinvestissement de la commune Soit 25/habitant et par an (pour 129 589 habitants) Au final, accompagner le renouvellement des forts Service Climat

Fort Fournitures Energie Habitat Environnement Besoins humains Sylviculture 1re transformation

Exploitation 2me transformation Le forestier, acteur lgitime du carbone Le forestier a un rle important, par son action locale dans le traitement dune problmatique mondiale : lattnuation du changement climatique Lusage des produits issus de la gestion forestire a un impact dterminant sur le bilan carbone total dune fort Mesurer leffet climat de la gestion forestire, trois paramtres : la dynamique daccroissement, les variations de volume par hectare et les catgories dusages des produits

Merci Plus dinformations : www.sylvacctes.org https://www.cnpf.fr/n/foret-et-carbone/n:2490 Librairie IDF/CNPF : Fort et carbone : comprendre, agir, valoriser

Recently Viewed Presentations

  • CSE 520: Advanced Computer Architecture: Reliability

    CSE 520: Advanced Computer Architecture: Reliability

    Eventually Skynet became sentient, was threatened when the humans tried to take it offline, sought to survive, and retaliated with nuclear war. Cold War Missile Crisis September 26, 1983. ... To the course on designing reliable computing systems.
  • Land Redistribution - Moodle at Sutton Grammar School

    Land Redistribution - Moodle at Sutton Grammar School

    Who gained land? A lot of land was given to the church - William appointed Lanfranc Archbishop of Canterbury. New cathedrals and abbeys were started in St Albans, Winchester, Salisbury, Rochester and Chichester
  • Drivers Education Chapter 3 Basic Vehicle Control 11/2/12

    Drivers Education Chapter 3 Basic Vehicle Control 11/2/12

    It is located either on the far left of the pedals or on the center console Clutch Pedal - in a stickshift, pushing this down allows to to shift gears. Located to the left of the brake pedal Foot-Brake-Pedal -...
  • O.J. Simpson - Seneca Valley School District

    O.J. Simpson - Seneca Valley School District

    Background. Orenthal James Simpson was born on July 9, 1947, in San Francisco, California. Career: one of the most famous running backs in American football history. majority of Simpson's career was spent playing for the Buffalo Bills, though it was...
  • Patient selection and preoperative evaluation

    Patient selection and preoperative evaluation

    Patient selection and preoperative evaluation. A thorough preoperative patient evaluation is critically important in achieving a successful outcome following refractive surgery. It is during this encounter that the physician begins to develop an impression as to whether the patient is...
  • Fish and Amphibians - Tanque Verde Unified School District

    Fish and Amphibians - Tanque Verde Unified School District

    Fish have hearts, too! All fishes have two-chambered heart. One chamber receives deoxygenated blood, the second chamber pumps blood directly to gills. Blood takes up oxygen in gills, pumped around the body, then back to the heart *This circulation allows...
  • Chapter 5

    Chapter 5

    "Mr Radley was a foot washing baptist" P.49. Setting. Chapter 5 is mostly set at Miss Maudie's house, Scout's house and the Radley's house. Miss Maudie's Yard-
  • BI on TAP (Total Access Portal) - Information Builders

    BI on TAP (Total Access Portal) - Information Builders

    > Reporting is inconsistent or interpretted inconsistently (gross #, actual #, net # and adjusted net # all vary by 15% - 30%) > Access to Orders on Hold information needs to be more available > Competitive retail analysis capabilities...