Fabliaux - clg-les-capucins-chateauroux.tice.ac-orleans-tours.fr

Fabliaux - clg-les-capucins-chateauroux.tice.ac-orleans-tours.fr

Fabliaux Par les lves de 5me D Collge les Capucins 2015 Un poil dans la main Il me prend lenvie de vous raconter lhistoire de Paquette et de Robert, un couple de vilains dont le mari tait trs paresseux. La femme demanda son mari de lui venir en aide pour nourrir le btail, mais, Robert nayant pas envie, refusa catgoriquement. Dsespre, Paquette partit de la chaumire pour couter les prcieux conseils du cur. Quand elle arriva, il laccueillit et la questionna : Ma chre, quest-ce qui vous conduit en ce lieu ? -Cest au sujet de mon mari, il est dune paresse pouvantable ! sexclama la femme. -Je vois, dit le cur, il a un poil dans la main ! -tes-vous sr de votre affirmation ? demanda Paquette. -Sr et certain ! lana lhomme. Et maintenant retournez auprs de votre mari. La femme, soulage par ce conseil, rentra chez elle sans plus attendre. Paquette prpara un bouillon parfum au lard pour le dner. lheure de passer table, son mari avait revtu une chemise blanche et des chausses marron clair. Elle sapprocha doucement de son poux, une paire de cisailles la main. Surpris, lhomme linterrogea : Mais quest-ce que tu fais -Je vais couper le poil de ta main, ainsi ta paresse disparatra ! expliqua-t-elle. -Pourquoi me couper un poil menlverait ma paresse ? stonna Robert. Son pouse lui expliqua : Je suis alle demander conseil au cur qui ma expliqu que tu avais un poil dans la main, je pensais quen lenlevant, tu ne serais plus paresseux !

Le mari ricana : Femme, tu as mal interprt les paroles du cur ! De cette histoire, on doit retenir quil faut toujours bien interprter les paroles de son interlocuteur. Il ne faut donc pas toujours prendre les choses au pied et la lettre. Solne chlo P Une histoire damour qui finit mal Ceci nest pas un conte, ni une fable, Messires, je vais vous raconter lhistoire dun jeune paysan un peu sot nomm Thibaud. Il voulait rentrer dans les bonnes grces de la jeune fille quil aimait depuis des lustres mais celle-ci ne le remarquait pas. Il alla frapper la chaumire de son voisin matre Robert. Celui-ci lui ouvrit : Bienvenue Thibaud, entre, je te prie, il fait grand froid, quest-ce qui tamne ici ? -Bonjour, merci de maccueillir si chaleureusement, jai besoin de conseils rpondit le vilain. -En quoi puis-je taider? Interrogea le voisin. -Bon, voil, je suis amoureux dune belle demoiselle, nomme Marie, qui habite en face de chez moi et Son ami linterrompit : -Ah, ah, ces jeunes, tu ne sais pas comment lui plaire, -Il en est bien ainsi ! -Fais lui ta cour et, surtout, caresse - la bien dans le sens du poil ! -Merci beaucoup. En rentrant chez lui pour cuisiner une soupe au bouillon parfume de lard - je peux vous dire que cela sentait bon - il aperut son amoureuse qui observait le prince, Alexis I, dun regard amoureux. Thibaud fut trs jaloux, et, en prparent manger, il renversa son couteau et sa timbale remplie deau. Il tait furieux et avait les yeux rouges comme un dmon.

Finalement il sarma de courage, marcha jusqu la maison de la jeune fille qui arrosait les fleurs de son jardin. Il sapprocha delle doucement et, dun mouvement hsitant ,lui souleva la tunique. Il lui caressa alors la jambe dans le sens de ses poils. Effraye et choque, Marie frappa le jeune garon et lui ordonna de ne plus jamais sapprocher delle. Le prince, qui, passant par l, avait vu la scne, roua de coups le pauvre paysan. Je vous laisse imaginer la stupeur de Thibaud. Ce dernier alla voir son voisin pour lui dire que son conseil tait idiot mais celui-ci se moqua de lui et lui expliqua ce que signifiait caresser dans le sens du poil . Le jeune vilain, du, sortit et ce quil vit le dsespra encore plus : le prince et Marie, les yeux dans les yeux, se dclaraient leur flamme. Il rentra chez lui triste et solitaire. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Aussi, assurez-vous davoir bien compris les suggestions que lon vous fait. Voici ce que voit Thibaud en sortant de chez son voisin. Ralis par Flavie VIALLIS et Mlia ENILORAC Damoiselle, damoiseaux , je vais vous raconter lhistoire dun vilain pour vous amuser. Ce vilain tait amoureux dune jolie femme dont le teint tait dune blancheur clatante comme la neige. Mais le jeune homme ne savait pas comment se faire remarquer. Alors il demanda son ami Gilbert comment il fallait sy prendre pour sduire la jeune fille du meunier. Son compagnon lui rpondit : Tu dois lui jeter de la poudre dans les yeux. Et avec un peu de chance elle va tomber tes pieds !! -Entendu ! Ds demain je le ferai, affirma le vilain. coutez comment il sy prit. En dbut daprs - midi Paquette partit dans les champs, pour cueillir des fleurs. A ce moment - l le jouvenceau arriva chez lui, prit de la poudre puis alla au pr et vit la jeune fille. Il

sapprocha delle vive allure en voulant lui mettre une grande poign de poudre dans ses yeux. Celle-ci prit peur et courut toute vitesse. Le jeune vilain la poursuivit pendant cinq minutes puis sarrta et se demanda sil avait bien compris ce que lui avait demand son fidle compagnon. Il essaya de faire comprendre la belle le malentendu ! Mais celle-ci ne voulut rien entendre et sen alla. Le lendemain son ami vint le voir pour prendre de ses nouvelles mais le vilain dsespr ne sut lui expliquer sa msaventure. Cette histoire vous prouve une fois de plus que ce qui compte dans les preuves que lon traverse, cest la leon que lon retire. Wiam Hugo Je vais vous raconter une histoire, si vous voulez bien mcouter. Cest laventure de Vivien, un vilain vivant avec sa femme Ida et son fidle chien Rantanplan. Le jeune paysan possde un troupeau de moutons protg par son chien. Vivien et Ida rentrent manger ensemble, pendant que Rantanplan surveille le troupeau. Lorsqu ils ont termin le dner, le couple appelle le chien, ce dernier ne rpond pas, il lappelle plusieurs fois mais Rantanplan ne se montre toujours pas. Vivien ne sinquite pas outre mesure, il part alors se coucher. Le matin, le jeune homme sort de la maison et ne voit pas Rantanplan ; leur molosse nest pas sa place habituelle. Comme Vivien est un homme trs paresseux et ne veut pas se fatiguer faire le tour du village, il part demander de laide chez son vieux voisin. Arriv devant la modeste chaumire de son ami, le paysan frappe la porte et quelquun lui ouvre : << Bien le bonjour, que puis-je faire pour vous ? -Bonjour, rpond Vivien, je cherche mon fidle chien Rantanplan, ne lauriez-vous pas vu ? -Il nest pas trs fidle, votre molosse, sil disparat ainsi, mais je ne pense pas lavoir aperu. - Alors peut-tre pouvez-vous maider retrouver mon chien ? questionne le paysan. -Je regrette monsieur, ce nest pas que jai un poil dans la main, mais le village est tellement grand ; mieux vaut chercher une aiguille dans une

botte de foin. -Merci de votre aide, lance Vivien en courant. >> Il est dj assez loin quand le voisin lui crie : << Ce ntait pas une aide >>. Mais le paysan na pas entendu. Vivien part aussitt prvenir Ida et lui tient ses propos : << Il faut aller la grange, le voisin ma expliqu que si nous trouvions une aiguille dans une botte de foin, cela ferait peut-tre revenir Rantanplan. >> Sans sattarder, ils partent tous les deux dans leur grange esprant trouver une aiguille dans une botte de foin. Une fois dans leur abri, Vivien et Ida entament chacun un morceau de fourrage, ils examinent chaque brin dherbe pour voir sil ne se confond pas avec laiguille recherche. Ils passent toute la journe ainsi. Le pauvre couple, dsespr, finit par abandonner la recherche. Le mme soir Rantanplan finit par rapparatre : Vivien et ont le sourire aux lvres. Telle est la leon du fabliau : il faut persvrer pour pouvoir avancer dans la vie et alors la chance arrive. Rosny Niels Le vilain qui voulait tre connu et admir Il fait bon couter les fabliaux, Messires, si le conte est joliment fait, on oublie tout ce qui est dsagrable. Cest lhistoire dun vilain nomm Richard. Il restait constamment seul car sa personnalit tait diffrente de celle des autres. Un jour dautomne, o les feuilles vermeilles et dores tournoyaient dans le ciel gristre et nuageux, Richard, ayant assez de la solitude, sen va qurir conseil chez sa tante. Ma chre, implora-t-il, je vous en conjure, je suis lass de cette solitude. Aidez- moi, je vous en prie ! A ces mots, la tante lui rpondit en lui tendant une soupe encore fumante au lard et une galette de pain noir : Mon bon neveu, jette donc de la poudre aux yeux des villageois !

-Merci bien, ma tante. Ai-je besoin de dire la suite, Messieurs et Mesdames qui mcoutez si fort ? Il sen alla gaiement acheter la poudre conseille au march. La semaine qui suivit, Richard se rendit cette foire une nouvelle fois. Il monta sur lestrade rserve aux saltimbanques pendant que ceux-ci jouaient et savana vers le public. Un joueur de luth linterpella : Lami, que fais-tu ici ? Sans lui rpondre, Richard sortit de sa bourse la poudre achete la semaine prcdente et la jeta aux yeux des villageois amoncels devant lestrade. La foule tait irrite. Lun des paysans scria : Idiot ! Pourquoi as-tu fait cela ? -Pour tre connu et admir Messeigneurs. On ma dit de vous jeter de la poudre aux yeux. - Ignorant, ce nest pas l ce quil faut comprendre ! Cela signifie quil faut agir pour pater et poustoufler lentourage afin dtre admir ! Tout penaud, Richard sexcusa et descendit de lestrade. Encore de nos jours, Messeigneurs, il est connu mais pas admir. Cette aventure, Messires, vous le montre une fois de plus : les hommes ont trop souvent tendance rejeter les individus diffrents de par le caractre, ou bien les manires. Pas besoin de commenter beaucoup. Jai fini lhistoire de linfortun vilain Richard. FRADET Sarah & LE THIEC Alice 5B Rendez-vous galant avec un lapin. Taisez-vous et coutez- moi, puisque vous attendez que je vous raconte un beau fabliau, je ne vais pas vous en priver. Cest lhistoire dun riche vilain nomm Raoul, qui avait donn un rendez-vous galant ce

jour du premier mai une belle jeune femme qui sappelait Paquette. Raoul tait bien content de revoir cette charmante dame dont il avait fait la connaissance plusieurs semaines auparavant. Quelques heures avant cette fameuse rencontre, le jeune vilain tait en compagnie de son ami PierrePaul-Jacques. Celui - ci lui proposa comme toujours, au dernier moment, de se joindre lui la fte du village qui se droulait en mme temps que le dner prvu avec Paquette. Raoul, bien ennuy de ne pas pouvoir rejoindre Pierre-Paul-Jacques ce soir - l, demanda conseil son ami. Pierre, que dois-je faire? -Et bien Raoul, la seule chose que je puisse te conseiller, cest de poser un lapin ta future compagne. -Merci. Raoul, se rendit compte dans son humble demeure afin daller qurir lanimal dans son clapier. Il lattrapa brusquement par son doux pelage et courut aussi vite que possible pour le dposer devant sa bien - aime. Il arriva temps et vit Paquette au milieu de la salle de lauberge. Il dposa promptement le lapin sur lassiette de Paquette et senfuit sans mot dire. Raoul se dirigea alors vers lendroit o se droulait la fte du village puis retrouva Pierre-PaulJacques. Quelques temps plus tard, Paquette vint frapper la porte de Raoul pour lui proposer un nouveau rendez-vous. Le lendemain, Raoul rejoignit Paquette cette fois chez elle et elle lui fit manger le lapin que le paysan avait dpos lautre soir lauberge. La seule chose que les deux jeunes gens ignoraient tait que le lapin tait trs malade. Cela leur donna une bonne indigestion qui leur dura plusieurs jours. Mieux vaut rflchir deux fois avant dagir : ainsi se termine mon fabliau. Lonie Ins La btise dun paysan Je vais vous raconter lhistoire dun seigneur qui voulait rnover son vaste chteau, mais nayant pas assez

dhommes pour laider, il demanda conseil son ami qui le salua ds quil laperut : Alors mon seigneur, que puis-je faire pour vous ? -Jaimerais que vous maidiez rparer ma demeure. Lami du seigneur, voyant tout le travail effectuer, rtorqua : Vous feriez mieux de demander de laide aux paysans. -Merci de votre conseil, je vais le faire de ce pas. Notre homme repartit. Puis deux minutes plus tard, un vilain vigoureux passa par l : Eh mon bon ami! sexclama le seigneur. -Quy a-t-il noble sire ? -Pouvez -vous me donner un coup de pouce pour mes travaux que je souhaite raliser dans mon chteau qui tombe en ruines? lui demanda le chtelain. - bien sr, reprit-le vilain surpris. Pour rpondre la demande du seigneur, le paysan le frappa avec son pouce. Celui - l le fixa dun regard tonn. Le paysan partit en courant : cest l quil sut quil navait pas compris la requte du seigneur. De ce fabliau voici la leon quil faut retenir : qui na rien appris ne peut pas savoir. Ainsi se termine mon fabliau. Lise et Lola

Le vilain aux gants Ecoutez lhistoire qui est arrive jadis, Raoul notre vilain, dans un royaume lointain parmi des montagnes. Je vais vous la conter, comme jamais personne ne la raconte auparavant. La messe se finissait quand Raoul se dirigea vers le prtre, et il sexclama : Mon pre, jai besoin de vos conseils ! -Que puis-je pour vous bon vilain ?questionna le prtre dune voix douce. - Je ne peux plus vivre sous la mme chaumire que celle que jappelle encore ma femme, expliqua le vilain. -Je ne peux que vous dire de prendre des gants pour lui parler, car votre humble femme est bien fragile. Raoul sen alla de lglise vers le village voisin o logeait la seule couturire du royaume. Il se situait huit lieux de chez lui. Quand il entra dans lchoppe, il interpella la femme et demanda : Auriez-vous lamabilit de me vendre vos si jolis gants que voici ? Je me rappelle quelle sexclama : Je vous fais part dune offre, je vous propose aussi le bonnet le plus chaud et lcharpe la plus douce qui soient dans ma boutique. -Je vous remercie de vos services. Adieu. Raoul, qui tait en ralit un peu sot, squipa alors de ses achats et renta chez lui. A cette vue, Josette son pouse sesclaffa dun rire

nerveux et honteux. Raoul la vit alors prparer ses bagages et sortir, honteuse de son mari. Manifestement Josette avait la mme ide en tte. Ainsi se termine notre fabliau. Retenez bien cela : Mme le sot peut parvenir ses fins ! Mfiez vous de lui ! Annouk Louna Fulbert et sa poudre Je vais vous raconter lhistoire qui est arrive jadis un vilain nomm Fulbert. Il cherchait de laide pour pouser une femme. Fulbert alla voir le cur pour lui demander conseil. Celui-ci tait install paisiblement dans son presbytre, o il dgustait son bouillon parfum au lard. Le vilain sapprocha de lui et le questionna : Sire, jaimerais conqurir le cur dune dame, mais je ne sais pas comment my prendre. Pouvez-vous maidez ? -Avec plaisir, rpondit le cur, vous pouvez lui jeter de la poudre aux yeux. -Je vous en remercie. Jy vais de ce pas ! Aprs avoir cout les conseils du cur, le vilain partit chercher de la farine dans sa chaumire. Il en ressortit les mains pleines. Il marcha dun pas assur vers le march o se trouvait sa demoiselle. Il sapprocha delle lentement ; et lui donna un coup dpaule pour la distraire. Elle se retourna et Fulbert lui jeta la farine au visage. Elle devint rouge de colre et hurla : Monsieur, je ne sais point quelle est votre intention mais je ne suis gure contente de ce que vous venez de faire ! -Je suis vraiment navr, sexcusa le vilain, je voulais vous sduire. -Cela na pas fonctionn, je vous prie de me laisser tranquille. Le vilain repartit du aprs que la femme eut refus sa demande. Il rentra chez lui, seul. Telle est la leon du fabliau : mieux v aut rflchir avant dagir. Margaux Constance

QUON LUI COUPE LA TTE ! Je vais vous raconter la plus drle et surprenante histoire jamais entendue .Un vilain au nom de Henri, soccupait avec soin de sa ferme et de ses animaux. Un jour, il se rveilla avec une douleur la gorge. Sinquitant dtre enrou, il alla sinformer auprs de sa voisine. Elle sexclama : Mais tu as un chat dans la gorge, mon ami ! -Que dois-je faire ? interrogea-t-il. -Tu devrais consulter un gurisseur ! lui conseilla-t-elle. Sans perdre de temps, il se rendit chez un voisin ayant des talents pour faire passer certaines douleurs. Bonjour, pouvez-vous mexpliquer pourquoi jai un chat dans la gorge ? questionna le vilain. -Attendez, laissez-moi vous ausculter, proclama-le gurisseur. Il avana alors une lame bien aiguise prs du visage du patient. Par sainte Marie mre de Dieu, Henri intervint quand il vit lobjet coupant passer devant ses yeux. Mais que faites-vous ? Vouliez-vous me couper la tte ? demanda-t-le malade. -Jessayai juste de rcuprer votre chat ! lana - lautre. -Quel sot vous tes, je nai pas vraiment de chat dans la gorge ! Je suis simplement enrou ! protesta le patient. Le gurisseur sexcusa de son erreur et prescrit des potions au malade qui retrouva sa voix peu de temps aprs. Certains sots ne comprennent pas ce quon leur dit! Si on sen remet eux, il faut les surveiller de prs ! Telle est la leon quon peut tirer de ce rcit. En voil une autre : mfiez vous de ceux qui vous soignent, ayez les bien lil, cela peut vous sauver la vie ! Ainsi se termine notre fabliau. Lisa&Chlo

Bonjour tous ! Je vais vous raconter une histoire qui sest passe il y a bien longtemps. Veuillez bien l couter. C tait un jour pas comme les autres ! Lami du cur dcida daller lglise pour parler au prtre : Bonjour, comment vas-tu ? demanda le cur ! Que viens - tu faire ici de si bon matin ? -J avais envie de te voir, cela fait si longtemps que nous navons pas discut! -Que dirais tu daller boire un verre aprs une si rude journe ? -Ma fonction men empche, rpond le cur. Mais ce moment l, voulez vous savoir ce quil se passa ? Je vais vous le raconter avec prcision. Une trs jolie fille entra dans l glise . Lami vit la damoiselle et commena lui parler : Bonjour, comment vas- tu ?demande lami. Cela te plairait il de venir boire quelque chose lauberge ce soir ? -Non, je suis dsole, je ne peux pas venir !rpondit la jeune fille. Elle repartit chez elle et lami en profita pour demander conseil au cur : J aimerais plaire cette jouvencelle. Pourrais tu m aider ? Je ne sais pas comment m y prendre,avoua lami. -Le seul conseil que je peux te fournir, c est de Jeter de la poudre yeux de quelqu'un . -Merci le cur, tu me sauves la vie ! Lami suivit le conseil du cur, il alla au march pour acheter de la poudre mais il constata quil n y en avait plus alors le meunier lui proposa de la farine. Quelque temps aprs, lami alla voir la fille avec un paquet de farine dans la main, il s approcha delle et au moment o il la croisa, il jeta de la farine sur le visage de la demoiselle. Mcontente, elle le regarda en colre et lui lana : Je ne veux plus que tu t approches de moi et je veux plus te voir ! Sur ces mots, elle senfuit. Lami retourna lglise, dsespr: La fille ne veut plus me voir et m ignore, raconta t il au cur. Jai cout ton conseil, je suis all au march en

esprant trouver de la poudre, il ny en avais plus donc jai d acheter de la farine. Le lendemain jai aperu la fille et je lui en ai jet . - Mais tu nas rien compris, je te conseillais simplement de lpater pour quelle tadmire ! -A quel imbcile que je suis ! Maintenant que vous avez bien cout mon rcit, en voici la morale : c est de ne jamais de se laisser tenter d poustoufler son entourage et de rester toujours honnte envers les autres. Florient Le lapin Il fait bon couter les fabliaux, Messires. Si le conte est joliment fait, on oublie tout ce qui est dsagrable. Cest l histoire d un chevalier nomm Yvain, qui devait se battre contre un autre chevalier pour la raison quil avait perdu un pari. Mais notre homme tait peu expriment en matire de combat et il tait peureux. Yvain ne souhaitait donc pas combattre contre le noble Germain qui venait d une contre lointaine. Il demanda au cur du village qui se nommait Franois, comment viter laffrontement. il lui donna ce conseil : Pose un lapin ton adversaire, pour viter le combat. Yvain lui rpondit : Merci de votre aide. Le lendemain matin, Yvain alla dans la fort pour attraper un lapin. Puis le jour de laffrontement, il dposa dans une cage, lendroit convenu pour le combat, lanimal attrap la veille, et sen alla dans sa demeure. Une heure plus tard, Germain arriva sur les lieux et vit le lapin sur lherbe, sinterrogea quant sa prsence et attendit en vain messire Yvain.

Dans laprs-midi, Yvain vit le cur qui stait rendu sur le lieu de rendez vous des deux chevaliers et stait entretenu avec messire Germain.. Vous avez cout mon conseil, prcisa Franois. -Oui jai bien cout votre avis, rpondit Yvain. -Mais vous avez mal compris mes paroles et vous avez rellement pos un lapin alors que je vous conseillais de ne pas vous prsenter au rendez-vous. Yvain tait surpris et quelque peu honteux mais content davoir vit un drame, tout comme Germain, mais aussi vex davoir laiss un lapin qui aurait pu lui faire un bon repas. Il ne faut pas tout prendre au sens propre. Ainsi se termine notre fabliau. Matto Kalvin Le vilain qui jeta de la poudre aux yeux du seigneur. Ecoutez lhistoire qui est arrive jadis un vilain crdule. Comme vous, je lai lue dans un livre. Et bien voil notre manant tout guilleret comme les oiseaux au printemps, qui se prpare pour la visite annuelle de son bon seigneur accompagn de son prvt. Proccup par cette rception, il sen va chercher conseil au presbytre : Bonjour mon pre, sexclama le paysan, je reois notre chtelain, Messire Raoul, dans laprs-midi et je viens vous demander une recommandation qui, je lespre, me sera utile. - Jetez-lui de la poudre aux yeux mon fils, affirma lhomme dglise . Le rustre personnage le remercie chaleureusement et sen retourne chez lui. Lheure de la rencontre venue dans sa chaumire, notre vilain se munit de farine,

sapproche du sire et lui en met plein les yeux. Le noble est blanc comme neige et furieux comme la tempte dchane. Ce dernier demande au prvt de rclamer trois poules leffront, sous peine de confiscation de ses terres fertiles. Le malheureux paysan est ruin. Ainsi est la leon du fabliau: tel croit avancer qui recule. Mathis Aristide Le paysan enrou Ecoutez lhistoire qui est arrive jadis Fulbert, un paysan et Jean-Raoul, son ami. Comme vous, je lai lue dans un livre. Un jeune paysan et son ami partirent faire une excursion cheval. Uniquement vtu dune tunique, l homme galopait en direction de la montagne. Soudain, le ciel sassombrit et il se mit pleuvoir. Une fois arrivs chez Fulbert, le paysan fut pris dune forte toux. Le vilain ordonna son ami : Va chercher un gurisseur, jai un chat dans la gorge ! -Jy vais de ce pas. Son compagnon, trop paresseux pour aller lautre bout de la ville, marcha jusqu lglise voisine et demanda : Mon pre, je vous prie de mexcuser pour le drangement mais Fulbert a un chat dans la gorge ! Pouvez-vous demander lun de vos fidles de nous ramener un docteur ?

- Daccord, je vais prvenir Henri. Lhomme pieux ayant mal compris lexpression Avoir un chat dans la gorge alla chercher un vtrinaire. Une fois arrivs chez Fulbert, Henri annona : Cest bon, il est l, il va pouvoir vous retirer cet animal coinc dans votre trache ! -Henri ! Vous avez mal compris, sexclama Jean-Raoul, il est enrou ! I na pas un vritable chat dans la gorge. -Ne vous inquitez pas, rpondit le vtrinaire, je suis aussi mdecin ! Le vtrinaire russit calmer sa toux, le cur arriva et les invita tous manger un bon rti la broche et de la soupe au lard pour fter cette journe puisante. Clara Lorie Il sagissait de rdiger un fabliau la manire de ceux qui ont t tudis en classe, comportant un quiproquo reposant sur linterprtation au sens propre dune expression comprendre au sens figur. Lenseignante : Mme SABOURIN - LHOMME

Recently Viewed Presentations

  • Geometry Trig Lesson Test 2 Algebra 2 textbook,

    Geometry Trig Lesson Test 2 Algebra 2 textbook,

    Example 1: Finding Trigonometric Functions. Find the values of the . three (there are actually six) trigonometric . functions for . θ. Step 1 . Find the length of the hypotenuse.
  • 10-3 Factoring Trinomials

    10-3 Factoring Trinomials

    10-3 Factoring Trinomials Objective: To factor quadratic trinomials. Standard 11.0 Remember… (x+2)(x+5) We used the box method to simplify this. Today, we are going to work BACKWARDS! New method…. The X BOX!!
  • Tim Manageme ent F OR A SMALL BUSINESS

    Tim Manageme ent F OR A SMALL BUSINESS

    Prioritization of theTasks. TIMEMANAGEMENT‹#› Assign a priority level to every task undereach step. Rearrange the tasks in order ofpriority. Allocate ample time to complete the most critical tasksfirst
  • Unit 1 Terminology Vocab

    Unit 1 Terminology Vocab

    The Cultural and emotional overtones attached to a word beyond its literal definition or denotation. A connotation can be positive, negative, or neutral. Examples: ... batman and joker. logos (logical appeal)- a rhetorical appeal that uses factual evidence and logic...
  • Authors Reveal Characters in Five Ways

    Authors Reveal Characters in Five Ways

    Authors Reveal Characters in Five Ways. ... Portions of narrated text reveal things about the characters in the story. ... "Mr. Potter, the Dark Lord has NOT returned from the dead and anyone who says that he has is perpetuating...
  • Diapositiva 1 - Template.net

    Diapositiva 1 - Template.net

    Halloween Title Text Title Text Title Text Halloween Title Text Title Text Title Text * *
  • 2019 Legislative Session Update

    2019 Legislative Session Update

    This Year's Smart Meter Bill. SB526/HB1149. Would have prohibited utilities from selling, sharing, or disclosing information collected from metering system to a third party unless the information is aggregated to make customers anonymous. How do you bill a customer if...
  • Cartoon Retargeting

    Cartoon Retargeting

    Motion Capture Assisted Animation: Texturing and Synthesis Kathy Pullen Chris Bregler Agenda - Basic concepts - Motion Synthesis/texture using motion capture Physics/Biomechanics Motion Synthesis - Cartoon Motion Retargeting Goal: Motion Capture Assisted Animation Create a method that allows an artist...