Considérations Spécifiques Aux Système Aérobie

Considérations Spécifiques Aux Système Aérobie

LES FILIRES NERGTIQUES Par: Richard Chouinard, Raymond Veillette. 1 LES SYSTMES DNERGIE ADNOSINE TRIPHOSPHATE 2 LES SYSTMES DNERGIE Moins de 100 gr d ATP pour l ensemble de l organisme: environ 60 gr pour l ensemble des muscles chez une

personne moyenne. 5 LES SYSTMES DNERGIE Un marathonien resynthtise dATP/sec.; un coureur de moyen en utilise 75 Kg couvrir la distance (42,2 Km) 10 gr poids pour 7 LES SYSTMES DNERGIE NUTRIMENTS ALIMENTAIRE NERGIE CHIMIQUE

NERGIE THERMIQUE CONTRACTION MUSCULAIRE NERGIE MCANIQUE 8 LES SYSTMES DNERGIE NERGIE THERMIQUE / NERGIE MCANIQUE ASCENSEUR CARBURANTS (systme dnergie) CASCADE = HYDROLYSE + NUTRIMENTS

9 LES SYSTMES DNERGIE ANAROBIE 1 AROBIE 2 3 10 LES SYSTMES DNERGIE ANAROBIE AROBIE

SAA SAL SA PHOSPHORILATION DIRECTE SYSTME DE LA GLYCOLYSE RAPIDE SYSTME AROBIE OU DE LA GLYCOLYSE LENTE + OXYDATION DES AGL PAA CAA PAL CAL

PAM ENDURANCE AROBIE (CAPACIT) 11 LES SYSTMES DNERGIE DURE ANAROBIE SAA AROBIE SAL SA PAA

CAA PAL CAL PAM ENDURANCE 0-7" 8-20" 20-45" 46-90 (2) 2-8 9-30 31-90

91 + hrs 12 LES SYSTMES DNERGIE INTENSIT ANAROBIE SAA AROBIE SAL SA PAA CAA PAL CAL

PAM 0-7" 8-20" 20-45" 46-2' 2-8' SUPRA MAXIMALE MAXIMALE TRS LEVE LEVE

MOYENNEMENT LEVE ENDURANCE 9-30 MODRE 31-90 FAIBLE 91 + hrs T. FAIBLE 13 LES SYSTMES DNERGIE QUALITS FONCTIONNELLES

ANAROBIE SAA AROBIE SAL SA PAA CAA PAL CAL PAM ENDURANCE 0-7"

8-20" 20-45" 46-2' 2-8' 9-30 EAMD F-VIT V MAX F MAX EVCD EVMD EVLD

EACD 31-90 EALD 91 + hrs EATLD 14 LES SYSTMES DNERGIE RAPPORT TRAVAIL / REPOS ANAROBIE SAA AROBIE SAL

SA PAA CAA PAL CAL PAM ENDURANCE 0-7" 8-20" 20-45" 46-2'

2-8' 9-30 1:20 1:16 1:16 1:12 1:12 1:8 1:8 1:4 1:3 1:. 5 31-90 + HRS

91 + hrs + JOURS QUELQUES HRS 15 LES SYSTMES DNERGIE NATURE DE LA RCUPRATION ANAROBIE SAA AROBIE SAL SA PAA

CAA PAL CAL PAM 0-7" 8-20" 20-45" 46-2' 2-8' PASSIVE PASSIVE

PASSIVE/ACTIVE PASSIVE/ACTIVE + DITE + DITE ACTIVE + DITE ENDURANCE 9-30 ACTIVE + DITE 31-90 ACTIVE COURTE + DITE 91 + hrs ACTIVE COURTE + DITE 16

LES SYSTMES DNERGIE SUBSTRATS ANAROBIE SAA AROBIE SAL SA PAA CAA PAL CAL PAM

0-7" 8-20" 20-45" 46-2' 2-8' ATP-PC ATP-PC GLYCOGNE GLYCOGNE GLYCOGNE GLYCOGNE LACTATE

ENDURANCE 9-30 GLYC. + LACT. + AGL 31-90 GLYC. + AGL + LACT. 91 + hrs AGL + GLYC. + LACT. 17 LES SYSTMES DNERGIE FIBRES MUSCULAIRES ANAROBIE SAA

AROBIE SAL SA PAA CAA PAL CAL PAM ENDURANCE 0-7" 8-20" 20-45"

46-2' 2-8' 9-30 IIB IIA-IIB IIA-IIB IIA-IIB-1 IIA-1 31-90 91 + hrs 1-IIA 1+ et IIA

1++ et IIA 18 LES SYSTMES DNERGIE O situez-vous ??? 1000m 109 tape du tour de France ANAROBIE SAA PAA 0-7" AROBIE SAL

CAA 8-20" PAL 20-45" CAL 46-2' SA PAM 2-8' ENDURANCE + de 9' 19 LES SYSTMES DNERGIE ANAROBIE

SAA PAA 0-7" AROBIE SAL CAA 8-20" PAL CAL 20-45" 46-2' SA PAM 2-8' ENDURANCE + de 9'

20 LES SYSTMES DNERGIE O situez-vous ??? Golf Frappe ANAROBIE SAA PAA 0-7" AROBIE SAL CAA 8-20"

PAL 20-45" CAL 46-2' SA PAM 2-8' ENDURANCE + de 9' 21 LES SYSTMES DNERGIE ANAROBIE SAA

PAA 0-7" AROBIE SAL CAA 8-20" PAL 20-45" CAL 46-2' SA PAM 2-8' ENDURANCE + de 9'

22 LES SYSTMES DNERGIE O situez-vous ??? Prsence 40 Programme long de 4 minutes ANAROBIE SAA PAA 0-7" AROBIE SAL CAA

8-20" PAL 20-45" CAL 46-2' SA PAM 2-8' ENDURANCE + de 9' 23 LES SYSTMES DNERGIE ANAROBIE SAA

PAA 0-10" CAA 10-20" AROBIE SAL PAL 20-60" SA CAL 1-2' PAM 2-10' ENDURANCE

+ de 9' 24 LES SYSTMES DNERGIE 25 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SAA SKI ALPIN LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 27 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SAA SKI

ALPIN SAL 1 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 28 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SKI ALPIN SAA SAL 1 1

PAM LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 29 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SKI ALPIN SAA SAL PAM 1 1

3 EA LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 30 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SKI ALPIN SAA SAL PAM EA 1

1 3 4 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 31 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SAA SAL PAM EA BASKETBAL

L LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 32 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS BASKETBAL L SAA SAL PAM EA 1 1

3 3 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 33 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS JUDO SAA SAL PAM EA 1

2 3 3 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 34 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS TENNIS SAA SAL PAM EA

1 2 3 3 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 35 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBAL L SAA SAL

PAM EA 1 2 3 4 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 36 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS 5,000m en athltisme SAA

SAL PAM EA 4 3 1 3 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 37 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS TRIATHLON

SAA SAL PAM EA 5 4 2 1 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 38 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS

SAA SAL PAM EA TIR LARC LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 39 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS TIR LARC SAA

SAL PAM EA 4 5 5 5 LGENDE: 1 = T.I. 3 = M.I. 5 = P.I. 40 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS SAA

SKI ALPIN 1 BASKETBAL 1 L SAL 1 1 PAM 3 3 EA 4 3 JUDO TENNIS VOLLEYBAL L

1 1 1 2 2 2 3 3 3 3 3 4 5,000m athl. 4

3 1 3 5 2 LGENDE: 1 = T.I. 43 = M.I. 5 = P.I. 1 TRIATHLON 41 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN

Jeux du Qubec Lachine 2001 Groupe de filles de 15 17 ans en finale Semblable collgial AA 1 journe de comptition: 4 parties, 2de3 de 25 points en continu; pause de 30 90 entre les parties; 1ire 9h00 et dernire 16h00 42 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN La dure d une partie est de 45 80 avec 50 d chauffement pour la 1ire et 30 pour les suivantes 1 partie: 2 manches de 25 points et 1 de 15 points pour 75.8 pour cette finale: 26.4 de T actif pour 49.4 de T inactif o 24.6 taient du repos actif et 24.8 taient du

repos passif La dure moyenne des changes: 13 o + court = 4.5 et + long = 90.6 La dure moyenne entre les changes: 14.3 43 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN Nombre d actions par position: Le passeur: 155 actions dont 1/3 sont simples et 2/3 sont des enchanements Le central: 110 actions dont 1/2 sont des actions simples et 1/2 des enchanements Les joueurs en 4 et 5: 80 actions composes d enchanements multiples 44

L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN Le joueur en 2: 93 actions dont 1/2 sont des actions simples et 1/2 sont des enchanements Le libro: 28 actions dont 2/3 sont des enchanements et 1/3 des actions simples Tous les actions(frappes-interceptions-sauts) sont d intensit trs leve donc de SAA 45 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN

Les dplacements: se ralisent dans une zone de 3 M ; le passeur couvrira une zone de 6 M les dplacements se font trs haute intensit pendant les changes (SAA) et faibles intensit lors des pauses (SA) 46 L ANALYSE DU MOUVEMENT DANS LE TEMPS VOLLEYBALL EN Donc le SAA est trs important pour l ensemble des actions et des dplacements qui sont de courtes dures; Le SAL est important pour permettre la ralisation des changes plus longs; La PAM est moyennement importante pour soutenir l ensemble des changes;

La CA est moyennement importante pour favoriser la rcupration entre les changes, entre les manches et les parties. 47 Agencement squentiel des dominantes de l entranement dans la planification annuelle (p. 184) SA SAA SAL EA (EAL) PAM PAA CAA PAL CAL 48 Distribution des tches dentranement Pour le SA: EA avant PAM Pourquoi? En dbut de prparation gnrale (progression) Adaptation de la composante centrale (CP), donc excellente base pour tolrer des intensits deffort progressivement + importantes et mieux rcuprer

Qualit favorisant le volume Attention aux blessures dusure et lefficacit gestuelle. 49 Distribution des tches dentranement Pour les voies mtaboliques anarobie: la puissance avant la capacit, Pourquoi? Pour tre progressif Maximiser la puissance avant de chercher optimiser la capacit, le niveau de capacit tant tributaire de la puissance maximale En athltisme la finale du 100 mtres, le meilleur sera celui qui obtient la + grande Vmax. 50 Distribution des tches dentranement En fait, pour la voie mtabolique arobie, lorsque les adaptations de la composante

centrale sont optimales, maximiser aussi la puissance avant de chercher optimiser lendurance arobie spcifique Donc en principe, le marathonien devra chercher amliorer sa PAM avant de stimuler sa capacit maintenir un % lev de celle-ci. 51 La Puissance avant la Capacit pour le Systme arobie aussi lorsque les adaptations prliminaires en EA sont concrtises Exemple: marathon 80% de la PAM, ce qui reprsente une trs bonne endurance, Si PAM de 19 Mets (66.5 ml/kg-min) 80% = 3:57/km = 2:46:41 pour 42.2 km Si PAM de 20 Mets (70 ml/kg-min) 80% = 3:45/km = 2:38:15 pour 42.2 km

52 Agencement squentiel des dominantes de l entranement dans la planification annuelle EA (EAL) PAM PAA CAA PAL CAL PAA CAA PAL CAL PAM (EAL) EA 53 Dveloppement maximal ou optimal des qualits physiques Dveloppement maximal dveloppement majeur pour la performance facteur-cl pour les sports cycliques pour quelques qualits seulement, les qualits secondaires dveloppes de faon optimale Dveloppement optimal dveloppement des qualits physiques

complmentaire pour la performance habituellement requis pour les sports technico-tactique 54 Agencement squentiel court terme des activits d entranement Dans le microcycle et dans la sance: Habilets motrices en apprentissage avant les SE PAA CAA PAL CAL PAM EA Plusieurs agencements possibles pour stimuler un facteur en tat de fatigue 55 Amlioration de certains facteurs en tat de fatigue PRI NCI PES DI RECTEURS: Planification hebdomadaire Hausse dans un tat de fatigue? Thibault, 2001 Vitesse pur e Acquisition motrice Coordination/ technique vitesseleve

Puissance musculaire Force maximale . Fatigue Lgre Modre Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non . leve Non Non Non

Non Non Vitesse dendurance (S .A.A.) Puissance lactique Endurance musculair e Technique (consolidation de S FM) Oui Oui Oui Oui Non Non Non Non Non Non Non Non

Capacit lactique Puissance ar obie maximale Endurance arobie (haute puissance) Technique: conditions +diffi ciles/ complexes Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui Non Non Non Non

Endurance arobie (f aible puissance) Flexibilit Oui Oui Oui Oui Oui Oui 56 Effets d entranement secondaires possibles rsultant de l entranement de qualits physiques particulires Qualit entrane de faon prioritaire PAA CAA

PAL CAL PAM EA > 80% PAM EA < 70% PAM Effets d entranement secondaire possible sur:

CAA PAA ou PAL(fct.dure) CAA PAL ou PAM(fct.dure) CAL PAM nul sauf PAM non-entr. 57 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . Quelle est la diffrence entre

PAM, Endurance et VO2max ? 58 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Distinction entre . PAM et Endurance et VO2max MESURE QUALITS PHYSIQUES DISTINCTES 59 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE PAM Dfinition Puissance de travail que lathlte dveloppe au cours dun

exercice saccompagnant dune consommation doxygne exactement gale sa VO2max (Pronnet et Thibault, 1984). Sexprime en watts. watts 60 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Endurance Dfinition Capacit de maintenir longtemps un % lev de sa PAM. PAM 61 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE .

VO2max Dfinition Quantit maximale doxygne qui peut-tre utilise par les masses musculaires sollicites lexercice, par unit de temps, temps pour produire lnergie. 62 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . VO2max brves considrations .

V: O2: fait rfrence au volume. fait rfrence loxygne. Un point est habituellement plac sur le V pour indiquer que le tout est exprim par unit de temps. temps 63 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . De quels facteurs dpendent PAM , Endurance et VO2max ? 64 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

Distinction entre . PAM et Endurance et VO2max dpend de: # facteurs dpend: dpend du: Dc max x D a-v O2 max (diapos suivantes) Dbit cardiaque 1) VO2max 2) Efficacit technique du sujet Diffrence entre le contenu artriel

et contenu veineux en oxygne 65 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Facteurs pouvant contribuer dterminer le niveau Endurance arobie % lev de fibres lentes. Le niveau des rserves de glycogne musculaire et hpatique. Apport exogne de glucose. Le niveau du seuil daccumulation dacide lactique. La capacit de lorganisme vacuer la chaleur produite au cours de lexercice. Lquilibre hydrique de lorganisme.

66 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Facteurs pouvant contribuer dterminer le niveau Endurance arobie (suite) Les conditions environnementales (chaleur + humidit). Lacclimatation la chaleur. Lge de lathlte. Lefficacit technique ou lconomie de mouvement. La capacit de lorganisme mobiliser et utiliser les acides gras comme source dnergie. Facteurs psychologiques (motivation, tolrance la douleur). 67

CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Concernant la PAM Le principal facteur qui diffrencie les excellents athltes des bons athltes dans les sports dendurance au niveau international serait lefficacit technique. technique Une technique suprieure peut avoir des effets significatifs sur le plan mtabolique au cours dun exercice prolong, entre autre, en favorisant une plus grande utilisation des lipides et une moins grande utilisation des glucides. 68 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . Facteurs responsables du niveau de la VO2max

. La VO max est donc dtermine la fois par des: 2 facteurs centraux: systme cardio-pulmonaire. facteurs priphriques: vascularisation, caractrisriques biochimiques des cellules musculaires, capacit dgrader les substrats nergtiques lintrieur des mitochondries. 69 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . Facteurs responsables du niveau de la

VO2max Il semble que le facteur qui dtermine la limite suprieure de la VO2max soit le dbit cardiaque et non la capacit des fibres musculaires utiliser loxygne pour produire lnergie lintrieur des mitochondries (Astrand et Rodhal, 1986; Wilmore et Costill, 1994). 70 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . Facteurs responsables du niveau de la . VO2max VO2max = Dc max x D a-v O2 max FC max

V Es Frquence cardiaque maximale Volume djection systolique 71 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . Quels sont les tests servant valuer ou mesurer PAM , Endurance et VO2max ? 72 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

valuation et tests . PAM et Endurance et VO2max Mesures indirectes: Lger-Boucher Lger-Lambert 12 minutes Cooper 3000m Test de watts (vlo) Mesure indirecte: Mesure directe: Test de 90' Test de Bruce sur tapis roulant ou test sur vlo.

(en laboratoire) 73 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE . VO2max tests et mesure Mesure effectue en laboratoire Lors de telles valuations, on analyse la composition des gaz expirs par le sujet en portant une attention particulire la quantit dO2 utilise et de CO2 produite. 74 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

. Pour quelles activits, lvaluation de la VO max 2 nest-elle pas pertinente ? Aviron Patinage de vitesse Voile Boxe Curling 75 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Aviron Patinage de vitesse Voile Boxe Curling 76

CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE valuation et tests PAM L valuation de la PAM serait pertinente pour les activits cycliques dune dure suprieure 45 secondes. secondes Et pour les sports efforts intenses et brefs, spars par de la rcupration basse intensit et de courte dure. dure 77 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE valuation et tests Endurance L valuation de l endurance serait pertinente pour les activits cycliques de dure suprieure 20 minutes.

minutes 78 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE valuation et tests PAM Trs pertinent Pertinent Peu pertinent Athltisme 400m et + Natation 100m et + Ski de fond Aviron Patinage de vitesse Cano/kayak de vitesse Vlo

Boxe Lutte Ski alpin Judo La plupart des sports d quipe Patinage artistique Gymnastique Cano (eau vive) Sports de raquette Sauts et lancers Plongeon Haltrophilie Tir au pistolet Tir l arc Voile Bobsleigh Curling 79

CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE 80 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Dans quelle activit, la consommation maximale doxygne est-elle la plus grande ? 81 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE En rgle gnrale, la consommation maximale doxygne est plus leve lors dexercices qui impliquent des masses musculaires importantes p/r des masses musculaires plus petites. 82 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

. VO2max et hrdit Les athltes fminins ont-elles des VO2max similaires a ceux des athltes masculins ? 83 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Les femmes athltes ont une VO2max environ 10% infrieure celle des hommes athltes. Il apparait de plus en plus que lhrdit serait le principal facteur responsable des diffrences de

capacit arobie dtermines par la VO2max (Wilmore et Costill, 1994) 84 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Qui va gagner le marathon de Qubec entre Raymond qui possde une PAM de 75 ml/Kg/ min et Nol qui possde une PAM de 70 ml/Kg/min ? 85 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Les athltes possdant une PAM leve ont-ils ncessairement une endurance leve ? 86 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

Distinction entre PAM et Endurance Il est maintenant assez bien tabli que lendurance ne dpend pas seulement du niveau de la PAM. PAM 87 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Distinction entre PAM et Endurance Il peut donc y avoir des athltes relativement peu "puissant" qui soient plus endurants que dautres dont la PAM est suprieure. 88 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

Distinction entre PAM et Endurance Un athlte possdant une PAM qui sans tre exceptionnelle, est quand mme relativement leve (ex.: 70-72 ml/kg/min) peut compenser par une endurance suprieure et quand mme raliser des performances de haut niveau, particulirement dans les preuves de trs longues dures. Temps deffort > 2.5 heures. 89 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Distinction entre PAM et Endurance Lendurance un certain % de la PAM peut varier considrablement entre les individus. Par consquent, les meilleures performances dans les preuves dont la dure est suprieure environ 20-25

minutes seront ralises par les athltes qui montrent la fois une PAM et une endurance relative leves. 90 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Quel % de la VO2max pouvez-vous maintenir sur: un 3 Km, un 10 Km et sur un marathon ? 91 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Puissance relative de travail en fonction de niveaux dendurance et de diffrentes distances 3 Km Endurance trs leve 99% Endurance leve 97%

Endurance moyenne 95% 5 Km 10 Km 15 Km 42.2 Km 97% 93% 91% 87% 94% 91% 88% 81% 92% 88% 85% 75% 92 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Quel est le dterminant le plus important entre

PAM et Endurance ? Pour un 3 Km Pour un 10 Km Pour un 20 Km pour un Marathon 93 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Importance relative de la PAM et Endurance sur la performance Distance Importance de la PAM (sur 100) Importance de lendurance (sur 100) Autres

(sur 100) 3 Km 5 Km 10 Km 15 Km 20 Km 21.1 Km 25 Km 30 Km Marathon 96 95 92 89 86 85 83 80 72

0 1 3 5 7 8 10 12 17 4 4 5 6 7 7 7 8 11 94 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE

Distinction entre PAM et Endurance Pour les efforts cycliques compris entre 6 et 20 minutes la PAM est le principal dterminant. Mme pour les preuves dendurance prolonge, la PAM demeure un facteur cl de la performance (jusqu 2.5 heures). 95 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Alors, pourquoi les femmes ne battent-elles pas les hommes sur un marathon ? 96 CONSIDRATIONS SPCIFIQUES AU SYSTME AROBIE Parce que lun des dterminants majeurs de la performance

dans ce type dpreuve demeure la VO2max ou la PAM. PAM 97 LES SYSTMES DNERGIE 98

Recently Viewed Presentations

  • Audiobooks, accessibility tools &amp; Universal Design for ...

    Audiobooks, accessibility tools & Universal Design for ...

    Anticipatory Adjustments - DMU UDL. Reproduced with permission from Dr Abi Moriarty. DSA model is equitable, i.e. making adjustments for those that need it. UDL is about taking down the barriers. This is the challenge - what is the barrier...
  • The Social Self - APUSH

    The Social Self - APUSH

    The Social Self Section 2.2 Terms Socialization Self Looking-glass self - Cooley Role-taking - Mead Tabula Rasa - Locke I & Me Socialization The interactive process through which people learn the basic skills, values, beliefs, and behavioral patterns of a...
  • Computing Fundamentals - Mr. Fagerlin&#x27;s Class Website

    Computing Fundamentals - Mr. Fagerlin's Class Website

    Parallel - old printer port. Serial - old mouse/keyboard. SCSI - older port for hard drives. USB - universal serial bus (many uses) Network - for RJ-45 Ethernet connections
  • Boundless Study Slides

    Boundless Study Slides

    brand awareness Brand awareness is the extent to which a brand is recognized by potential customers and is correctly associated with a particular product. budget An itemized summary of intended expenditure, usually coupled with expected revenue. buyer behavior the process...
  • Louis Pasteur &amp; Germ Theory - The World of Teaching

    Louis Pasteur & Germ Theory - The World of Teaching

    Microscopes not as good as today. Step 2: Improved microscopes 1800s purer glass produced = better lenses for microscope. 1830 Joseph Lister develops a microscope which can magnify x1000 Step 3: Louis Pasteur's germ theory Old Theory: spontaneous generation micro-organisms...
  • Chapter 1: Introduction - WebCMS3

    Chapter 1: Introduction - WebCMS3

    Course Aims. This course aims to introduce you to the concepts behind Big Data, the core technologies used in managing large-scale data sets, and a range of technologies for developing solutions to large-scale data analytics problems.
  • HEE SW Pan-STP UEC Workforce Programme Developing Salaried

    HEE SW Pan-STP UEC Workforce Programme Developing Salaried

    30% of respondents would like to work as a portfolio GP. Three in ten GPs described being a salaried GP as a positive career choice. From the BMA 2017 Sessional GP Survey. 2,079 responses. Looking forward over five years, most...
  • U.S. Constitution Quiz

    U.S. Constitution Quiz

    Probation and Parole Probation—considered limited confinement in which one serves by giving back to community, typically 1st offenders for minor offenses or those with extenuating circumstances Parole—after hard time a period of conditional supervised release Both administered by Dept of...